Quel est le sens de votre travail ?

Si vous bossez à temps plein, vous passez la plus grande partie de votre temps au travail. Au fil de vos journées, qu’avez-vous l’impression de réaliser, de construire ? La question du sens de notre travail est importante pour notre bien-être.  

Donner du sens à ses actions

Des études récentes de psychologies montrent que l’être humain a tendance à rechercher du sens… même dans des activités qui en sont dépourvues ! Lorsque l’on demande par exemple à des volontaires d’effectuer des tâches dénuées de sens, avec des ordres et des contre-ordres, des contradictions et que dans un deuxième temps on leur demande de justifier leurs actions, ils vont avoir tendance à construire une justification bien différente de la réalité.

L’être humain semble avoir besoin de donner du sens à ses actes, même quand ils n’en ont pas !

Si ceci s’avère vrai dans la vie quotidienne, c’est également le cas dans la vie professionnelle !

Un travail de plus en plus dénué de sens

Toutes les études sur le travail le prouvent : de plus en plus de travailleurs ne parviennent pas à expliquer leur fonction. En effet, avec la division des tâches, on observe une perte de conscience de l’utilité de son travail. Ce morcellement du travail, initialement prôné par Taylor pour les tâches manuelles, est en train de s’observer pour les tâches intellectuelles. Ce qui devait au départ augmenter la rentabilité des entreprises est, au contraire en train de provoquer de la souffrance au travail…On parle maintenant de « bullshit job » ou « emploi à la con » !  

Comment remettre du sens à ce qui ne semble plus en avoir ? Une bonne partie de la réflexion appartient aux employeurs, mais également aux travailleurs !   Voici quelques pistes.

Avoir une vision globale de son travail

Ne pas hésiter à interroger sa hiérarchie, ses collègues. Rendre visites à d’autres services. Où vous situez-vous dans l’organisation du travail, dans l’organisation de la chaîne de production ? Quel est le service rendu aux clients ? Leur satisfaction ? Certaines sociétés organisent des journées « Vis mon job ! ». Ces journées permettent d’accompagner un collègue pendant une journée et de découvrir son quotidien. Pourquoi ne pas le suggérer à votre boss ?

Développer des relations avec ses collègues

Ne pas rester seul durant les temps de pauses, provoquer des échanges vous permettra de prendre de la distance par rapport au quotidien mais aussi de déconnecter, mettre votre cerveau au repos.

Et n’oubliez pas le pouvoir de l’humour !

Veillez également à créer un écosystème positif autour de vous pour transformer un désert en un lieu de développement.

Voir à ce propos, l’article « Comment transformer un désert »

Se connecter avec ses valeurs

Quelles sont vos valeurs personnelles et celles que vous voulez développer dans le cadre de votre job ? Comment les faire correspondre avec celles de votre employeur ? Ou est-ce impossible ? Dans ce dernier cas, des décisions doivent se prendre ! 

Allégorie du tailleur de pierre

Vous connaissez probablement cette allégorie. A un premier tailleur de pierre, qui travaille de manière automatique, on demande ce qu’il fait. Sa réponse, est un peu laconique : « je taille une pierre ». On pose la même question à son collègue qui utilise les mêmes matériaux et la même technique, celui-ci affirme qu’il taille une pierre pour construire un mur. Le troisième, très concentré sur sa tâche, comme s’il taillait un diamant affirme « je suis en train de construire une cathédrale.

Et vous, que construisez-vous au travail ?

Comment donnez-vous du sens à votre job ?