FAQ

J’envisage de commencer un bilan de compétences, mais j’hésite. Que faire ?

Me téléphoner ! En effet, un premier contact téléphonique permet de faire le point. Quelle est votre demande ? Comment y répondre de manière efficace ? Est-ce que La manufacture des compétences est le bon service pour vous accompagner ?

Nous prendrons 15 à 20 minutes pour en discuter calmement. Au terme de ce premier contact, vous aurez tous les éléments pour prendre votre décision à votre rythme.

Parfois, des clients reprennent contact plusieurs semaines après ce premier échange téléphonique. A chacun son rythme !

Alors qu’attendez-vous ? Mon numéro ? 0493/83 09 57. C’est mon numéro professionnel. Si je décroche, c’est que je bosse !

Qu’entend-t-on quand on parle du marché de l’emploi ?

Cette expression désigne l’ensemble des emplois vacants, tous les postes de travail dont le cadre n’est pas complet.

Ce marché de l’emploi est beaucoup plus vaste que les offres d’emploi. On dit souvent que les offres d’emploi représentent 30 % du marché . Le reste est la partie cachée de l’iceberg.

Comment se font alors tous les autres recrutements ? Par réseau relationnel, par connaissance. Une offre d’emploi n’est pas clairement formulée, mais le poste vacant va être proposé à quelqu’un de connu par l’employeur, quelqu’un qu’on lui a recommandé, … Il ne s’agit pas de favoritisme. L’objectif est souvent de gagner du temps, en évitant d’être submergé par une centaine de candidatures. Ne seront convoquées pour le processus de recrutement que des personnes déjà connues, rencontrées ou dont on a déjà entendu parler.

C’est pour cette raison qu’il est important de développer son réseau relationnel, de l’entretenir. Il existe plusieurs méthodes pour y parvenir. N’hésitez pas à me contacter pour développer cette stratégie efficace.

En cette période de post confinement avec les incertitudes qui l’accompagne, est-ce le moment d’envisager un repositionnement professionnel ? 

Oui, c’est intéressant de prendre le temps de faire le point sur sa carrière professionnelle. Faire le point ne signifie pas nécessairement changer. Cela signifie prendre de la distance, et s’interroger, questionner son environnement professionnel, et prendre une décision : changer de job ou rester. 


Le choix de changer de travail ne signifie pas que vous devez tout « planter » là ! Cela implique de définir un nouveau projet professionnel et définir une stratégie pour y parvenir. Puis par la suite, « fourbir » vos armes de recherche d’emploi, ensuite manœuvrer pour y parvenir. 

La Manufacture des compétences est là pour vous y accompagner ! 

Pourquoi faire le point sur son job ? 

Travailler, c’est toujours une contrainte… Il faut mériter son salaire… Alors que pouvons –nous y changer ? Et de toute manière, on ne choisit pas son travail, on prend ce que l’on trouve ! Voilà souvent les réflexions qui accompagnent la première question. 


Oui, quand on travaille il y a des contraintes (plus que quand on est en vacances), mais ce n’est pas pour cela qu’il faut accepter de vivre dans un mal-être persistant. 
Il est important de s’interroger pour faire le point, et se demander où l’on en est. Les valeurs de mon employeur sont-elles toujours les miennes ? Est-ce que toutes mes compétences sont valorisées ? Comment évoluer et développer d’autres compétences, comment mieux gérer l’articulation entre ma vie pro et ma vie personnelle ? 


Vous pouvez vous poser ces questions tout seul, avec ou une proche ou choisir un accompagnement professionnel. Cette personne de confiance doit avoir suffisamment de distance avec votre quotidien pour l’analyser. Parfois en une seule discussion votre horizon professionnel peut s’éclairer. Être acteur de votre carrière professionnelle : voilà le défi ! 


C’est la raison pour laquelle je propose des accompagnements sur-mesure. Lors d’un premier contact au téléphone, je clarifie la demande de mon client. Et puis seulement, nous fixons rendez-vous ! 

Pourquoi faut-il 7 à 8 séances pour réaliser un bilan de compétences ? C’est un peu long !

Parce que cela vaut la peine de prendre le temps pour envisager tous les éléments importants !

Lors d’un bilan de compétences, on analyse les compétences, vos attentes au travail, les valeurs, les conditions de travail, … Mais également vos modes de réflexion, vos méthodes de travail. Tous ces éléments interviennent dans la gestion d’une carrière. De plus, si vous souhaitez changer de job, vous aurez alors tous les éléments pour présenter votre candidature de manière attractive, c’est-à-dire qui vous représente bien !  

Dites-vous cependant que 8 entretiens c’est un maximum. Le nombre varie en fonction de la durée de votre carrière, de vos questions, de votre implication. Nous construisons ensemble votre bilan de compétences et le fil conducteur sera aménagé en fonction de vos besoins, de vos demandes.

Je recherche un nouvel emploi. Mon CV et ma lettre de motivation sont OK.Est-ce que vous pouvez me donner d’autres conseils pour décrocher un job ?

Le CV et la lettre de motivation sont deux outils de base pour trouver un job. Il faut rester attentif et les adapter à chaque candidature (veiller au titre du CV, adapter les arguments de votre lettre).

Il est important d’avoir une démarche globale dans la stratégie de recherche d’emploi.

Vous pouvez établir un plan d’action, structuré, inscrit dans le temps. Cela vous permettra de vous fixer des objectifs et de vous féliciter à chaque fois que vous en avez atteint un.

Vous devez aussi veiller à développer votre réseau relationnel. La plus grande partie du marché de l’emploi est un marché caché, c’est-à-dire qu’il n’est pas visible via des offres d’emploi. Il faut partir à sa recherche. Pour cela, un réseau relationnel professionnel est très utile. Vous pouvez utiliser LinkedIn, mais le réseautage en face à face est aussi important (voir plus important !)

C’est dans cette optique que je développe les accompagnements en recherche d’emploi. N’hésitez pas à me contacter !

Je suis en congé de maladie pour un burn-out, un bilan de compétences va-t-il m’aider à reprendre le travail ? 


Oui, car avec le bilan de compétences, vous allez vous reconnecter avec vos compétences, savoir-faire et savoir-être. Cela vous redonnera confiance en vous. Souvent, mes clients sont étonnés de tout ce qu’ils « savent faire », c’est ce que j’appelle l’effet « waw ! »


En analysant précisément votre travail, vous comprendrez également mieux les mécanismes du burn-out, quels sont les facteurs (personnels, mais aussi les conditions de travail) qui vont ont mené au burn-out. Le but est de comprendre… Pas de se flageller ! Nous regardons avec bienveillance, l’objectif est d’éviter un deuxième voir un troisième un out. 


Cette démarche demande beaucoup d’énergie au niveau émotionnel. C’est pour cette raison qu’il est déconseillé de commencer cet accompagnement en début de congé de maladie. Il faut avoir assez de ressources émotionnelles pour parler de son emploi, de son employeur, ses collègues… Commencer trop tôt ne vous fera pas gagner du temps, au contraire ! 


C’est pour cette raison que lors d’un premier contact téléphonique, je prends le temps de comprendre la situation, le vécu, et d’en discuter avec la personne. Parfois nous y consacrons ½ heure ! 

Je souhaite changer de job, mais je ne sais pas vers où me diriger. Avec un bilan de compétences, vous aller me dire quel métier choisir ?

Non, c’est vous qui choisirez. Je vous accompagnerai dans votre réflexion, je vous proposerai des outils pour creuser des hypothèses, je formulerai des pistes. Mais, à la fin, c’est vous qui envisagerez votre avenir professionnel. Parce que c’est vous qui vous connaissez le mieux, et c’est vous qui connaissez le mieux votre secteur. 

Il est important, pour moi, de co-créer les conclusions du bilan de compétences à la fois parce que je ne suis pas un gourou et que je n’ai pas de boule de cristal, mais aussi parce que c’est fondamental que vous puissiez vous l’approprier, y vous y investir.

 Quelle est la différence entre le job crafting et le bilan de compétences ?


Ces deux accompagnements visent à réfléchir sur son emploi et ont pour objectif plus d’épanouissement au travail. Nous avons souvent plus de pouvoir que nous ne pensons sur notre job ! 
Ces accompagnements ont des objectifs concrets très différents, le chemin pour y parvenir est aussi très différent. 
Le job crafting est un accompagnement très court qui vise à s’interroger sur les conditions pratiques dans lesquelles on exerce son travail (l’environnement, les tâches, les relations aux autres et la perception du travail). On pose un diagnostic sur ces différents aspects et on cherche à les transformer (les crafter, les modeler) pour mieux s’y sentir. C’est un accompagnement destiné à des personnes qui ne souhaitent pas changer d’emploi, mais souhaitent plus de bien-être. En 3 rendez-vous, le tour est joué ! 

Le bilan de compétences consiste en une réflexion en profondeur sur le parcours professionnel : analyse fine des compétences et des soft skills, mais aussi des besoins au travail, des valeurs, … Cette réflexion a pour mission de redéfinir de nouveaux objectifs professionnels, une évolution de carrière ou une reconversion dans un autre domaine. 

C’est une réflexion de fond qui prend du temps : 7 à 8 rendez-vous à répartir dans la durée qui est nécessaire…. 

Le rythme de l’un n’est pas le rythme de l’autre !